Passer au contenu

/ Faculté des sciences infirmières

Rechercher

Présentation et mission

Faculté

Fondée en 1962, la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal offre des programmes d'enseignement du baccalauréat au doctorat. La Faculté est la première faculté francophone à proposer un diplôme de doctorat en sciences infirmières. Elle est la plus importante au Québec et l’une des deux premières au Canada, en ce qui a trait au nombre d’étudiants : plus de mille cinq cents étudiants fréquentent ses murs quotidiennement.

En matière de formation et de recherche, la Faculté est chef de file dans la discipline infirmière. Riche d’un corps professoral aux expertises diversifiées, de chercheurs boursiers et de cliniciens associés, elle offre un milieu d’apprentissage stimulant.

Mission

La Faculté a pour mission de contribuer au développement de la discipline infirmière et d’assurer les apprentissages en sciences infirmières tout en établissant une interaction dynamique entre la pratique professionnelle et les fondements de la discipline.

Concrètement, cette mission signifie la formation d'infirmiers généralistes et spécialisés, de chercheurs en sciences infirmières et d'une relève du corps professoral en sciences infirmières. Elle consiste aussi à favoriser l'épanouissement des diplômés, à promouvoir l'identité professionnelle et à permettre la co-construction des savoirs pertinents à la profession.

Vision

La Faculté des sciences infirmières, en tant qu'institution de formation et de recherche, bénéficie d'une notoriété sur les scènes locale, nationale et internationale. Elle est considérée comme un chef de file dans la domaine de la santé pour son expertise, la qualité de ses activités et son influence sur la profession et la relève infirmière.

Valeurs

Les étudiants, professeurs, membres du personnel et partenaires s’imprègnent des valeurs humanistes qui animent la Faculté, ce qui permet la création d’un climat favorisant l’intégrité, la qualité et l’excellence.

Le respect/la dignité: Toutes les personnes de la Faculté sont estimées pour ce qu'elles sont, pour leur expertise et pour leur contribution. La Faculté démontre une ouverture face aux différences et reconnaît le droit à l'erreur dans une perspective d'apprentissage. Elle reconnaît le caractère unique de chaque personne, croit à son potentiel de développement et préconise son droit à l'intégrité (physiologique, psychologique, spirituel, social ou culturel).

La confiance: Des relations basées sur la confiance sont privilégiées, ce qui signifie que les personnes présument de la bonne foi des autres et vérifient les incompréhensions, s'il y a lieu. L'établissement d'un climat de confiance est aussi basé sur l'échange de l'information et la croyance en la capacité des personnes d'assumer les tâches qui leur sont confiées.

La transparence: La transparence se traduit par l'ouverture d'esprit, le dialogue et le partage d'information qui favorisent l'atteinte des objectifs poursuivis tout en permettant de confronter les idées dans un esprit de co-contruction.

La collaboration: La collaboration est essentielle au bon déroulement et à la qualité des activités de la Faculté, d'où l'importance accordée au travail d'équipe et à la coordination des différentes actions. Le fonctionnement efficace de la Faculté est tributaire de chacun: professeurs, membres des autres catégories de personnel et étudiants.

La fierté: La Faculté reconnaît l'expertise de chaque personne. Le potentiel des personnes est reconnu et chaque professeur, membre du personnel, étudiant ou diplômé est invité à représenter fièrement la profession et la Faculté.

La rigueur: La Faculté est reconnue pour son excellence parce qu'elle maintient des standards de qualité élevés. Le travail bien fait est valorisé et la rigueur est de mise pour l'ensemble des activités étant donné l'interdépendance du travail des uns et des autres et l'importance des contributions individuelles.

Ces valeurs font partie intégrante du Modèle humaniste des soins - UdeM qui a été élaboré par la Faculté des sciences infirmières et qui guide sa conception de la pratique (clinique, formation, gestion, recherche) et du développement de la relève infirmière.