Passer au contenu

/ Faculté des sciences infirmières

Je donne

Rechercher

Bilkis Vissandjée

Bilkis Vissandjée, professeure à la FSI et chercheuse à l'Institut de recherche en santé publique de l'Université de Montréal (IRSPUM), ainsi qu'au Centre de recherche et de formation du CSSS de la Montagne. (Équipe Migration, Ethnicité, Services sociaux et de santé, MÉTISS). 

Ses travaux se concentrent sur les défis posés par une prestation de soins de qualité dans un contexte complexe avec une perspective tenant compte de l’intersection du genre, de l’appartenance ethnique, des expériences d’immigration et de l’équité. Elle a présenté récemment les résultats d’une étude financée par le Ministère des Femmes et de l’Égalité des genres, en collaboration avec la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes [TCRI] et le Réseau d’action pour l’égalité des femmes immigrées et racisées du Québec [RAFIQ]. Un des objectifs de ce projet est de cerner du point de vue des professionnel.le.s de la santé, d’après un état de la situation dans le secteur de la santé et des services sociaux, les enjeux de la prestation de soins aux femmes et aux filles qui ont subi ou à risque de subir une mutilation génitale féminine/excision [MGF/E]. Les résultats de ses travaux visent à mettre en œuvre des moyens concrets pour lutter contre les MGF/E au Québec. Ses constats ont démontré que des connaissances et des compétences limitées lors de la prise en charge d’une femme ou d’une fille touchée ou à risque de MGF/E, notamment aux niveaux légal, éthique et clinique. Il est prévu, lors des prochaines étapes, de travailler en multidisciplinarité et en intersectorialité pour renforcer, élaborer et rendre accessibles des contenus et des stratégies d’apprentissage qui reflèteraient les besoins liés à une trajectoire complexe de vie des femmes et des filles.