Passer au contenu

/ Faculté des sciences infirmières

Rechercher

Unités de recherche

Centre d'innovation en formation infirmière

Centre d'innovation en formation infirmièreCIFI

La recherche en formation infirmière porte sur les approches, les programmes et les stratégies éducatives qui visent le développement des compétences de l'infirmière à tout niveau d'expertise pour une pratique sécuritaire et de grande qualité dans les divers champs d'activité. La recherche comprend l'élaboration d'innovations inspirées des théories en sciences infirmières jumelées à celles des sciences de l'éducation, de même que l'évaluation d'approches, de programmes et de stratégies éducatives.

Lire plus...
Centre d’excellence en soins infirmiers à la famille

Centre d’excellence en soins infirmiers à la familleCESIF

Mission

Le Centre d’excellence en soins infirmiers à la famille a pour mission de contribuer au développement des connaissances en approche systémique familiale (ASF), à leur enseignement et à leur utilisation dans la pratique infirmière. Ce centre vise à promouvoir le processus de circularité entre la recherche, l’enseignement et la pratique en soins infirmiers à la famille. Le centre permet à des professeurs de la Faculté des sciences infirmières et à des infirmières déléguées des milieux cliniques partenaires de travailler ensemble aux activités de recherche et d’enseignement pour favoriser la pratique de soins systémiques dans les milieux de santé. Chacun de ces établissements de santé a accepté de déléguer deux infirmières consultantes (chacune une journée par semaine), pour participer aux activités du CESIF. Ces infirmières doivent avoir :

  1. complété une maîtrise en sciences infirmières ;
  2. été formées à une approche en soins à la famille ;
  3. acquis une expérience clinique orientée vers la consultation familiale.

Recherche

Sur le plan de la recherche, le Centre offre un milieu de recherche appliquée pour l’amélioration des soins infirmiers à la famille, en favorisant le développement et l’évaluation d’interventions s’adressant aux familles, et leur intégration dans les milieux cliniques.

Lire plus...
Chaire de recherche en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille

Chaire de recherche en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille

Mieux comprendre pour mieux agir

Le but de la recherche est de développer de nouvelles connaissances qui permettent de mieux comprendre le monde qui nous entoure et de développer des solutions permettant de l’améliorer. Au sein de la Chaire, les projets de recherche visent à mieux comprendre les personnes âgées vivant avec la maladie d’Alzheimer ou une affection connexe et leurs proches afin de développer des interventions contribuant à optimiser leur bien-être et leur qualité de vie.

À cette fin, les projets de recherche s’appuient sur une approche pragmatique et participative. Une diversité de méthodes de recherche sont utilisées qui permettent, notamment, d’impliquer activement les personnes concernées par les résultats des projets et de nous assurer que ces derniers seront utiles pour la pratique clinique.

Programme de recherche

Toutes les 3 secondes, quelqu’un dans le monde développe un trouble neurocognitif majeur (anciennement appelé démence). En 2016, cela représente plus de 47 millions de personnes dans le monde. Selon l’Organisation mondiale de la santé, ce nombre devrait tripler d’ici 2050. Aucun traitement curatif n’existe pour ce type de trouble qui regroupe la maladie d’Alzheimer et plusieurs affections connexes comme la démence frontotemporale, la démence à corps de Lewy et la démence vasculaire. Les soins offerts à ces personnes visent donc à favoriser la meilleure qualité de vie possible pour elles et leurs proches.

Outre la confusion et les troubles cognitifs qui sont associés à la maladie d’Alzheimer ou à une affection connexe, un des effets importants de ces maladies est l’apparition de symptômes comportementaux (par exemple, cris, agressivité) et psychologiques (par exemple, anxiété, dépression) de la démence (SCPD). Ces symptômes manifestés à domicile sont d’ailleurs souvent la cause première des demandes d’hébergement (Cohen-Mansfield et Mintzer, 2005). Au Québec, plus de 80 % des personnes admises en centre de soins de longue durée (CHSLD) vivent avec la maladie d’Alzheimer ou une affection connexe (Bergman et Comité d’experts en vue de l’élaboration d’un plan d’action pour la maladie d’Alzheimer, 2009) et manifestent des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence. Ces symptômes ont des impacts considérables sur les personnes âgées, les familles et les soignants.

La programmation de recherche 2015-2020 de la Chaire vise donc à mieux comprendre les comportements des personnes âgées vivant avec la maladie d’Alzheimer ou une affection connexe et à développer des approches d’interventions infirmières novatrices, afin d’améliorer la qualité des soins et le bien-être de ces personnes âgées et de leurs proches. Ces interventions peuvent prendre plusieurs formes, par exemple, une démarche d’interventions s’appuyant sur le partenariat personne âgée, famille, soignants ou encore des interventions soutenues par des technologies (gérontechnologies).

Puisque les comportements des personnes âgées sont influencés et ont des répercussions sur les personnes qui les entourent, les projets de recherche ciblent la triade que constituent la personne âgée, ses proches aidants et ses soignants.

Lire plus...
Chaire de recherche Politiques, Connaissances et Santé

Chaire de recherche Politiques, Connaissances et SantéPOCOSA

À l’heure où le gouvernement québécois s’apprête à effectuer une importante réforme de son système de santé, Damien Contandriopoulos est convaincu que la pérennité de notre système de santé dépend de la manière dont sont dispensés les soins. C’est dans cette optique qu’il compte diriger la chaire en santé publique appliquée dont il est titulaire et dont le financement vient d’être confirmé.

L’objectif principal de la chaire est de soutenir le développement et la mise en œuvre des transformations nécessaires pour améliorer la performance et la pérennité du système de santé québécois. Cet objectif passe par la réalisation d’un programme de recherche structuré en trois axes. Le premier axe porte sur l’analyse du processus d’élaboration et d’implantation des politiques publiques. Le second porte de manière plus spécifique et instrumentale sur l’analyse du rôle de l’information dans les décisions et les politiques publiques. Finalement, le troisième porte sur l’analyse du développement et de la mise en œuvre de transformations des pratiques organisationnelles et cliniques. Le financement de la chaire permettra de soutenir des activités de transfert de connaissance, de partenariat et de mentorat, entre autres par l’offre de bourses d’excellence.

Lire plus...
Chaire de recherche sur les nouvelles pratiques de soins infirmiers de l'Université de Montréal

Chaire de recherche sur les nouvelles pratiques de soins infirmiers de l'Université de MontréalCRNPSI

Un programme de recherche en cybersanté : le déploiement d’interventions virtuelles personnalisées en soutien à l’autogestion des soins auprès des personnes qui vivent un problème de santé chronique.

L’incidence et la prévalence des maladies chroniques demeurent un enjeu majeur pour le système de santé qui se doit d’offrir une variété de soins et de services pour répondre aux besoins des personnes/familles qui en sont affectées. Vivre au quotidien avec un problème de santé chronique implique des demandes d’autogestion des soins, soit de surveiller et de gérer ses signes et symptômes, de détecter les signes d’aggravation, d’intégrer sa médication/thérapie dans sa routine, d’adopter et de maintenir des comportements de santé. Ces personnes ont besoin d’être soutenues et d’être mieux outillées pour relever ces défis de santé. L’avancée des technologies de l’information et de la communication (TIC) offre une opportunité pour la recherche de nouvelles solutions en mettant à la disposition de ces personnes des outils d’autogestion des soins qui soient facilement accessibles dans leurs milieux de vie. Considérant le fardeau accru pour ces personnes et leurs proches, de même que pour le système de santé, il est pertinent d’envisager de nouvelles solutions qui faciliteraient l’accès à des interventions sur mesure ajustées (personnalisées) à leur besoin et qui soutiendraient les cliniciens dans leur pratique professionnelle.

L’intérêt de cette programmation de recherche est de développer, d’évaluer et de transférer des interventions virtuelles personnalisées de cybersanté comme outils de soutien à l’autogestion des soins pour les personnes vivant avec un problème de santé chronique.

Nos travaux contribuent à enrichir les connaissances sur les pratiques innovantes en soins infirmiers en recourant aux technologies de pointe. Cette approche, encore expérimentale, devient complémentaire au suivi clinique actuel et s’inscrit dans un contexte de réorganisation des services de santé et de rareté des ressources. L’objectif est d’assurer aux diverses clientèles ciblées une plus grande accessibilité à de l’enseignement et à un coaching personnalisé tout en les engageant dans un processus d’auto-apprentissage et de soutien face à leurs difficultés. 

Lire plus...
Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec

Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du QuébecRRISIQ

Sa mission est de stimuler et soutenir le développement et l’application des connaissances sur les interventions en sciences infirmières pour améliorer la santé et les soins de santé en intégrant trois domaines de recherche en sciences infirmières (interventions cliniques, organisation des services infirmiers, formation infirmière).

Ainsi, l’objectif du RRISIQ est de réunir les forces de recherche en sciences infirmières pour créer les synergies nécessaires qui permettront de faire face aux priorités de soins de santé au Québec.

Les objectifs sont d’augmenter la capacité de recherche en interventions en sciences infirmières, de favoriser les interactions du Réseau avec son environnement et sa visibilité, et de créer des infrastructures communes de soutien à la recherche.

Le RRISIQ offre une opportunité unique pour développer des études qui proposent l’examen de résultats autant au niveau des patients et des professionnels, que des organisations et potentiellement du système de santé; favoriser le développement de la relève par le soutien à la formation et l’intégration de nouveaux chercheurs; optimiser l’utilisation des ressources en créant une plateforme commune de soutien à la recherche; augmenter la compétitivité et le succès dans les demandes de subventions aux organismes nationaux; favoriser le développement et le réseautage national et international; favoriser l’échange et l’application des connaissances pour maximiser les retombées des résultats de recherche.

Lire plus...